Aller au contenu


Éclairage Led


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 Invité_cattleya_*

Invité_cattleya_*
  • Invités

Posté 22 novembre 2013 - 07:17

bonjour à tous,

 

j'ai une surface de 130 X 60 cm a éclairer et après avoir dévoré plusieurs article sur l'éclairage par led des orchidées (et notament un sujet de 30 pages édité par Le Steph) j'en arrive a la conclusion suivante : j'ai pas tout compris.

 

ce que je n'ai pas compris :

 

1- comment évaluer le nombre led necessaire pour ma nouvelle rampe d'éclairage qui devra se substituer à mes quatres T5 de 54w.

 

2-quel modele de led prendre.

 

j'ai trouvé chez furtur led plusieurs modeles.

deux ont attiré mon attention, un permier "luxéon star 3w"  (recommander par Le Steph) qui produis de 80 à 110 lm et qui est présenté avec différente couleur :

 

http://www.futur-led....futur-led.com/

 

et un second qui fonctionne d'après ce que j'ai lu directment en 220v qui lui donne en gros 150 lm (avec deux température de couler, 3500 K et 5 000 k):

 

http://www.futur-led....futur-led.com/

 

j'ai bien compris que l'éclaire par led est plus basé sur le spectre lumineux que sur la coursse aux lumens.

 

cependant d'autre questions subsidiares me viennent à l'esprit :

 

- pourquoi prendre des led qui donnent moitié mois de puissance lumineuse.

-pour prendre spécifiquement de la led luxeon star, il y a la rebel k2 et j'en passe ...

-pourquoi ne pas prendre des led qui fonctionnent directment en 220v ou voire pourquoi ne pas coupler ces led avec d'autre de couleur bleu et rouge ?

 

enfin voilà j'ai bien d'autres questions notament sur l'alimentation et le branchement des led, mais je les gardes pour plus tard :D

 

ceci dit merci pour vos éclairages sur le sujet.



#2 noe17

noe17

    Grand gourou Orchidees.fr

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPipPip
  • 43 767 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Aunis / Charente Maritime

Posté 22 novembre 2013 - 07:43


-pourquoi ne pas prendre des led qui fonctionnent directment en 220v ou voire pourquoi ne pas coupler ces led avec d'autre de couleur bleu et rouge ?

 il n'y a pas si longtemps que ce type de led est disponible sur le marché, avec des niveaux d'éclairement important pour des puissances consommées de quelques Watt

 

possible que ce matériel n'ai pas été "étudié" dans le sujet.



#3 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 22 novembre 2013 - 11:44

Les leds émettent un rayonnement lumineux proportionnel au courant continu qui les traversent sous tension approximativement constante donc quasi proportionnel à leur puissance consommée. Cette puissance va de 50 mW à 3 W/chip dans un volume très faible, donc à partir de 250-500 mW il faut monter ces chips sur un refroidisseur sous peine de mort subite. Les luxeon star 3 W entrent dans cette catégorie de composants à coller, souder, câbler. Ce sont des composants réservés aux électroniciens ou bricoleurs compétents. Ils ont l'avantage d'être disponibles en monocolores adaptés à l'absorption chlorophyllienne. Les éclairages réalisés uniquement en bleu et rouge ont par contre un très mauvais indice de rendu des couleurs et doivent être complétés par un éclairage blanc ou en couleur complémentaire. On caractérise le rayonnement coloré par sa longueur d'onde et par la puissance rayonnée en W par rapport à la puissance consommée.

 

Pour obtenir une lumière blanche la méthode la plus courante est de partir d'une led bleu et de la recouvrir d'une couche de phosphore luminescent qui excité émet dans des longueur d'ondes secondaires pour reconstituer un spectre (blanc chaud, blanc froid) nécessaire à l'éclairage général domestique mais moins utile aux plantes. A part les chips livrés comme composants, on trouve des ampoules multi chips qui contiennent le refroidisseur et le redresseur pour pouvoir être branchées sur le secteur 220V. Dès qu'on est en lumière blanche on reparle de lumens et de rendement en lumens/W. Suivant le développement on est dans les mêmes rendements que les tubes fluo T5 de 35 à 90 lumens/W. Par contre le rendu des couleurs est meilleur.

 

Pour avoir des dispositifs colorés tout prêts à partir du 220V, vu l'étroitesse du marché, il faut passer par des panneaux onéreux "made in China". Voir  sites plutôt cannabis ou horticoles. Les professionnels de l'horticulture restent encore fidèles aux lampes à décharge de haute puissance avec grande distance entre lampes et plantes.

 

Penser éclairer des plantes avec beaucoup moins de W qu'avec du fluorescent est voué à l'échec même avec un meilleur spectre. Mais la réalisation d'un spectre adapté devient possible au prix de pas mal d'effort. L'éclairage en led blanc chaud contient il me semble un peu plus de rouge utile proche de l'infrarouge que le blanc chaud des tubes fluo. Dans le bleu avec blanc froid, pas d'avantage incontestable.

 

J'espère n'avoir pas semé encore plus de confusion dans tes connaissances



#4 Invité_cattleya_*

Invité_cattleya_*
  • Invités

Posté 22 novembre 2013 - 12:23

bonsoir,

 

jetter le trouble ... un peu.

 

je ne comprends pas, l'éclairage a led est plaibicité içi est là pour pouvoir éclairer aussi bien avec une moindre consomation électrique ?

 

donc il me faut monter 200 led de 3 w pour avoir la même puissance que mes T5 ???

 

Le steph si tu es par là j'ai besoins de toi !!!



#5 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 22 novembre 2013 - 13:38

Ton calcul est juste. Un tube 54 W délivre en moyenne 4000 lumens (3500 à 4500 suivant rendement et température de couleur) donc la rampe de 4 donne 16000 lumens divisé par 200 leds = 80 lumen par led conformément aux données blanc froid pour les luxeon star 3 W (en fait probablement 2.5 W pour 80 lumens). Les rebel star (plus modernes?) donnent plus, soit 180 lumens pour 2.38 W ce qui réduirait à 89 leds. La puissance est alors de 212 W au lieu de 216 W pour tes tubes. Kif kif.

 

Comparaison n'est pas raison. La pub pour les leds sous forme d'ampoules ne s'attaque pas aux tubes à haut rendement mais à l'incandescence et aux halogènes et à certaines fluo compactes. Avec les tubes ne pas oublier la consommation des starters traditionnels ferromagnétiques. Un avantage qu'il faut laisser aux leds est la diffusion d'un seul côté dans un cône de 140° de tous ces lumens par opposition aux 360° d'un tube dont seule une partie de la lumière est renvoyée par le réflecteur. Au niveau de la plante, plus de lux (lumen/m2) qu'avec des tubes équivalents. J'ai pas de données chiffrées sur ce phénomène.



#6 estelle

estelle

    Accro Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPipPip
  • 5 182 messages
  • Sexe:Femme
  • Localisation:Région parisienne

Posté 22 novembre 2013 - 17:50

Les T5 font 80-90 lumens par watt en lumière blanche

Les LED dont tu nous parles font Luxeon Star / K2 Rebel / Acriche 220V font au mieux 50 lumens par watt en lumière blanche

Le rapport efficacité / coût d'utilisation semble en défaveur des LED.  Même chose si on regarde du côté de la facilité de mise en œuvre et du coût d'achat du matériel.

 

Avec les LED qui existent actuellement les seules raisons qui me semblent valables pour les adopter sont :

 

- le cas où l’encombrement ou l'esthétique d'un système à tubes est problématique (exemple chez moi j'en ai sur des étagères de niveau inférieur en complément de sources à tubes fluos situées en hauteur, ça permet de ne pas occulter la lumière venant du haut par transparence, si j'avais une autre rampe à fluos au niveau inférieur elle bloquerait le flux venant du haut)

 

- le cas où on veut éclairer de manière plus diffuse ou plus ciblée que ne le fait un tube (exemple chez moi les rubans circulant dans les étagères des phalaenopsis me permettent de faire un faible appoint lumineux en répartissant la puissance sur une grande surface, l'équivalent en fluos est impossible)

 

- le cas où on prend des LED rouges et bleues en espérant que l'adéquation du spectre combiné à la directionnalité du flux compensent la moindre efficacité des LED (ça reste à prouver...).

 

D'aileurs à propos de ce dernier point je veux bien qu'on m'explique la phrase suivante "Les éclairages réalisés uniquement en bleu et rouge ont par contre un très mauvais indice de rendu des couleurs et doivent être complétés par un éclairage blanc ou en couleur complémentaire".

 

Qu'est ce que cet IRC exactement ?

Est-ce que ça a un sens pour une source quasi monochrome (rouge ou bleu) ?

Et pourquoi la plante en aurait quelque chose à faire ?



#7 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 23 novembre 2013 - 05:27

Bonjour Estelle,

IRC = Indice de rendu des couleurs. Pour définition complète voir Wikipédia. Cela ne concerne effectivement que l'humain qui considère des échantillons colorés. Maximum = 100 pour une lumière blanche idéale qui permet la distinction de toutes les nuances renvoyées par l'objet considéré. Minimum = 0 pour une lumière monochromatique qui ne permet aucune distinction entre les couleurs de l'objet considéré. Si les plantes n'en ont rien à faire l'humain apprécie la couleur naturelle de ses fleurs hors d'une chambre technique de culture d'où le complément en lumière naturelle ou en lumière artificielle blanche comme tu le fais. Ou l'inverse : lumière blanche principale avec complément monochromatique aux extrémités rouge et bleue du spectre, peu présentes dans la lumière des tubes fluo ou leds blanches (surtout dans le rouge vers 650 nm).

 

PS :Avant l'avènement des leds on voyait en jardin botanique dans les orchidarium un éclairage mixte de tubes fluo blanc et de tubes Fluora ou Grolux rose-bleu dans le même but. Le rendement de ces tubes colorés mesurés en lumen est faible, d'où leur insuccès actuel, de par la définition même de la courbe de mesure centrée sur le jaune-vert et devrait à mon sens être indiqué en W radio-émis comme pour les leds monocolores probablement plus efficaces.


Modifié par sarine, 23 novembre 2013 - 05:42.


#8 estelle

estelle

    Accro Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPipPip
  • 5 182 messages
  • Sexe:Femme
  • Localisation:Région parisienne

Posté 23 novembre 2013 - 07:31

Cela ne concerne effectivement que l'humain qui considère des échantillons colorés.

 

 

OK donc on est bien d'accord que si on ne s'intéresse qu'à la croissance de la plante et pas à l'esthétique l'IRC n'est a priori pas un critère déterminant. L'intérêt d'un meilleur IRC serait éventuellement de fournir un spectre plus varié dont peut-être qualitativement meilleur car plus proche du spectre solaire, mais y a t-il des résultats d'études comparatives sur le sujet  ?



#9 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 23 novembre 2013 - 08:33

J'ai eu lu qu'à part la chlorophylle, d'autres composants du tissu de la plante sont des photorécepteurs, entre autres des carotènes, qui synthétisent aussi quelque chose sous l'influence de photons de longueur d'onde spécifique. Mais je n'en sais pas plus et ne connais pas l'importance de cette synthèse. D'où certains défenseurs du spectre solaire complet.



#10 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 24 novembre 2013 - 15:24

Modification

Lire caroténoïdes au lieu de carotènes. Ils ne synthétisent rien mais transmettent de l'énergie lumineuse aux chlorophylles. Le pic d'absorption est dans le bleu à peine décalé. Dans les expériences de spectre d'action (génération d'oxygène par des algues) je ne vois pas d'influence notable

 

 

Sans importance pour nous. Pour la croissance en éclairage artificiel si on y est condamné bleu de 430 à 460 nm et rouge de 640 à 670 nm suffisent



#11 Fugu

Fugu

    Membre Orchidees.fr

  • Membres Orchidees.Fr
  • PipPip
  • 34 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Mulhouse

Posté 20 décembre 2013 - 04:28

L’intérêt de l'IRC à mon avis c'est juste le plaisir de vraiment bien voir ses plantes et leurs couleurs. L'IRC est une notion pour l'éclairage standard. Je ne suis pas sur qu'un IRC meilleur signifie forcement un spectre plus proche de celui du soleil pour les plantes! En plus les spectres varient beaucoup je pense en fonction de l'heure de la saison des nuages..

 

 

Pour ma part j'ai 9 LED Cree XM-L, IRC 75. Elles sont censées selon la doc donner environ 750lm pour un peu moins de 10W ( donc encore en dessous des T5) par contre effectivement, l'utilisation d'une lentille (jusqu'a 12°) fait qu'il y a une bonne focalisation de la lumière sur les plantes (ca devient difficile de comparer). Comme j'ai une installation verticale (orchidées sur une racine de mangrove) c'est presque obligatoire dans mon cas!

Par contre j'avoue qu'assez peu de choses plaident en faveur des leds (vs. T5). Quand j'étais venu sur ce forum, à suivre les posts de Le Steph, cela semblait ce qu'il y avait de plus prometteur à l’époque!

 

J'aimerais ajouter qu'il y aurait un autre intérêt des leds "théorique", c'est l'on pourrait avoir un éclairage avec gradateur (dimming) et donc faire une lumière progressive.

Encore un autre, les leds sont généralement en basse tension, on peut donc isoler le 220v du reste de l'installation dans mon cas en 3.3v, ce qui pour mon orchidarium avec brumisateur me rassure beaucoup ! :D

 

De mon coté, je viens tout juste d'ajouter des led 660nm ledengin à mon installation, on verra bien comment ça évolue!

 

 

 

Pour répondre au post, dans mon expérience avec les cree XM-L, si on a un moyen simple de les refroidir (comme moi par water cooling), il faut savoir que l'on peut les brancher à alim de PC au 3.3V. Alors que c'est contre tout principe électronique ( les LEDs doivent être alimentées en courant et non en tension) , ça marche très bien chez moi depuis plus d'un an!

 

On peut trouver des driver de courant tout intégrés (comme j'ai utilisé pour les 660nm), le seul bricolage en dehors du refroidissement c'est de souder les fils aux led et de relier ca au transfo. Pour le refroidissement, il y a des dissipateurs qui on l'air plutôt bien maintenant: http://www.ledgroupb...essional-grade/ (j'ai pas essayé je précise).

 

Sur ce site on trouve des leds, des dissipateurs et des drivers :http://www.led-tech.de/ . Si qqun q besoin d'un coup de main pour savoir quel driver / combien de leds etc n’hésitez pas à me demander plus précisément.

 

"-pour prendre spécifiquement de la led luxeon star, il y a la rebel k2 et j'en passe ..." -> Le Steph suivait régulièrement l'actualité des LEDs. Celles du post sont peut être dépassées aujourd'hui! En tout cas c'était lui qui avait dit que les XML étaient pas mal. A voir ce qui est bien sur led-tech en terme de prix, lumen...

 

"-pourquoi ne pas prendre des led qui fonctionnent directment en 220v ou voire pourquoi ne pas coupler ces led avec d'autre de couleur bleu et rouge ?"

Le truc c'est que c'est power led qui font genre 10W sont encore trop nouvelles (difficiles à refroidir) et donc il existe peu de produit tout fait 220v ou alors cher! Du coup ça passe par des installations perso comme Le Steph. 

 

 

Enfin dernier point, si tu as déjà des T5, pourquoi ne pas juste ajouter qq LED rouge 660nm ou bleues pour tester ce type d'éclairage et laisser les T5 pour le blanc.. ? Pourquoi changer pour des LEDs ?  Quel est le budget ? :D La surface est verticale ou horizontale ?