Aller au contenu


Photo

Conception 2Ème Mur Végétal - Besoins De Conseils Éclairage

mur végétal éclairage

  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Jules

Jules

    Membre Orchidees.fr

  • Membres Orchidees.Fr
  • PipPip
  • 45 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:LYON

Posté 25 octobre 2013 - 11:23

Bonjour à tous,

 

Après maintenant près de 7 ans d'expérience avec mon mur bricolé, qui présente des risques de fuites, qui devient très compliqué à déménager et surtout sur lequel il n'y a plus assez de place, je me lance dans la construction d'un nouveau mur, plus grand, plus esthétique, plus sûr au niveau risque de fuites...

 

P1020894_reduit.jpg

 

Par contre j'ai besoin de vos éclairages concernant l'éclairage justement!

J'en appelle donc aux spécialistes comme Lepetitmartien, estelle, sardine ou d'autres bien sûr. tous les avis et expériences sont bons à prendre.

 

Jusqu'à présent, j'ai une lampe HQI 250W dans un réflecteur immonde. Niveau résultat, je pense que ça va niveau croissance et floraison mais bon suis pas très assidu dans le renouvellement de l'ampoule (2 ans voir plus...), c'est donc pas extraordinaire. En plus d'être inesthétique, ça chauffe pas mal, surtout en été où il fait déjà chaud dans l'appart et ça peut bruler des plantes. Mon dendrobium a tendance à monter s'y bruler régulièrement.

 

Pour m'aider j'imagine que vous avez besoin de quelques éléments.

Le mur sera encastré dans un ancien placard (ouvert), situé à 5 bons mètres de deux baies vitrées orientées nord-ouest. L'été le soleil arrive quelques heures en fin de journée dessus mais limite. L'hiver pas de danger que mes plantes soient brulées par le soleil direct. Les immeubles en face cachent le soleil assez vite.

Il mesurera, comme indiqué sur le schéma, 1,55m de haut par 1,30 environs de large.

J'ai possibilité (et j'aimerai bien) d'encastrer l'éclairage dans le faux plafond. 

 

vue-generale.jpg

 

Mes questions:

- comment avoir un bon éclairage sur toute la surface du mur,

- est-ce que je repart sur 1 ou 2 HQI, de quelle puissance,

- les HQI sont-elles encastrables?

- beaucoup de sujets (auxquels je ne comprends pas grand chose) parlent de leds. Là pour le coup, j'y connais strictement rien mais suis curieux et j'comprends vite mais faut m'expliquer longtemps...

 

Mon cas de conscience, la consommation en électricité...

 

Voilà pour ce premier post, je crois que ça ira.

J'espère que vous pourrai m'apporter vos éclairages éclairés (je sais elle est facile ;-)).

 

 

 

 



#2 noe17

noe17

    Grand gourou Orchidees.fr

  • Modérateurs
  • PipPipPipPipPipPip
  • 43 767 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Aunis / Charente Maritime

Posté 25 octobre 2013 - 11:58

 les HQI ça chauffe, c'est toi qui le dit... il me semble dangereux de les encastrer

 

je cultive en serre, donc assez peu expérimenté en éclairage artificiel, mais il me semble que les ampoules (à douilles standards) à diodes luminescentes ont fait d'énormes progrès tant au niveau de la puissance lumineuse délivrée que sur le spectre produit.

 

ces ampoule  à très faible conso chauffe peu et peuvent facilement être masquée... voir même être montées sur deux colonnes verticales  de part et d'autre face à ton mur  -  parfait pour un éclairement plus uniforme .



#3 Invité_oisifml_*

Invité_oisifml_*
  • Invités

Posté 25 octobre 2013 - 12:22

Pleins de solutions possibles et esthétiques qui évitent la lampe HQI... Estelle-Laurent  sont très au courant ce cela et te répondrons sans doute , mais sauf a vouloir essayer les LEDS et il y a des posts anciens à ce sujet ici , les rampes néons les ampoules fluocompactes  donnent ( je trouve)de bons résultats. :)



#4 Arno

Arno

    Accro Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPipPip
  • 5 952 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Paris

Posté 25 octobre 2013 - 12:24

Bonjour Jules

 

pour masquer le reflecteur, rien ne t'empèche de faire un coffrage et de l'y integrer...faut juste prévoir que ça respire un peu....

rien ne t'empeche également de fabriquer un reflecteur maison et de l'intégrer dans un coffrage...je l'ai déjà fait = plaque d'alu sur laquelle tu fixes les douilles...idem; tu peux te débrouiller pour que ça ne touche pas le coffrage en laissant toujours un espace entre la plaque et le bois (pas vraiment indispensable mais plus sécure...)

après, tu as les cool tubes qui peuvent permettre de rafraichir la ou les ampoules...bref, faudrait voir au niveau des growshops pour qu'ils te renseignent plus  précisémment....faut voir aussi niveau bruit des ventilos...

mais bon ,c'est dans le cas où tu conserves ce type d'éclairage (qui me semble quand même être le plus efficace à une grande distance des plantes)  ;)



#5 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 25 octobre 2013 - 13:46

les sardines nagent en Méditerranée, moi je nage dans la rivière Sarine qui passe chez moi.

 

Essayons de voir clair en lumière blanche:

le rendement lumineux en lumen/watt, que se soit HQI, tubes T5 (petit diamètre) ou led de puissance, est de l'ordre de 80 -10 + 20 lumens/W mais ce qui varie beaucoup c'est la puissance possible de la source et sa dimension. Tu as une HQI de 250 W qui doit faire dans les 25 cm de long, le tube T5 HO le plus puissant n'affiche que 80 W et mesure 1.45m de long, une lampe CFL en socle E27 ne dépasse pas 40W, une led ne dépasse pas 5-10 W dans un tout petit volume qu'il faut fortement refroidir car elle ne supporte pas les températures qu'une HQI en quarz /céramique supporte. On met donc x diodes sur un système de refroidissement avec/sans optique devant pour éclairer préférentiellement dans un cône réduit. Donc tout dépend de la surface à éclairer et de la luminosité nécessaire. Pour 2 m2 dans ton cas j'imagine mal un système à leds sans débours hors de proportion avec le but. Par exemple un paneau led de 300 W est donné pour 1m2 et coûte plus de 600 €.

 

Mais il faut par honnêteté parler d'un avantage des leds, c'est l'usage de leds monocolores rouge et bleu adaptées à la courbe d'absorption de la chlorophylle. On peut alors fortement diminuer l'éclairement. Cela donne ce fameux éclairage psychédélique rose violacé et il faut rajouter du blanc pour l'œil humain dans le cas d'un mur en logement.

 

Le spectre d'une lampe HQI est réputé plus complet que celui des tubes T5 ou CFL. Mais cette caractéristique n'est pas forcément exploitée par les plantes, c'est surtout pour la mise en valeur des couleurs naturelles. Attention aux UV. Avec les tubes on est obligés d'en mettre plusieurs et on peut ainsi combiner leur température de couleur. Leur avantage réside aussi dans la température de surface raisonnable qui permet de les placer plus près des plantes sans ventiler et sans risque de brûlure.

 

Cela ne t'éclaire pas beaucoup pour ton mur mais si tu veux monter en encastré sans ventilation forcée (dans un tube quarz) et sans dépense excessive. pense aux tubes T5 d'aquariophilie (16 mm diam). Les tubes classiques T8 (26 mm diam) ont un moins bon rendement. On trouve aussi des tubes à leds blanches  4000 K de 1.2 m comme remplacement efficace aux T8 mais il sont encore chers. Pas de petites longueurs.

 

 

PS: Les ampoules ou spots E27 à multi-leds blanches de 10 W ne délivrent que 600-800 lumens il en faut donc une quantité pas raisonnable pour un mur. Cela ne va bien qu'en spot directif pour mettre en valeur une plante isolée 

 

Un autre alternative sont les lampes CFL horticoles de haute puissance 125 ou 250 W constitués de tubes style T5 ou plus fins pliées en U avec électronique dans le socle et un culot E40. Prévoir un réflecteur comme pour une HQI. Mais généralement il n'y a qu'une température de couleur et c'est vendu comme lampe de croissance (5000-6000 °K blanc froid) ou de floraison (2700-3200 °K blanc chaud) c'est donc moins souple à l'usage.

 

Enfin les tubes en U simples appelés turbo néons Master PI-L vont jusqu' à 55 W avec une longueur de 60 cm seulement et 4800 lumens . Combinaison possible de 2 températures de couleur. Solution très répandue parmi nous .


Modifié par sarine, 26 octobre 2013 - 04:04.


#6 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 28 octobre 2013 - 03:33

Suite basée sur un bouquin complet sur le sujet de P.Descourvières: Cultiver les orchidées avec ou sans lumière artificielle

 

Ton projet de mur présente 2 problèmes: Il est à 5 m d'une baie pas très bien orientée ce qui demande un éclairage toute la journée et sa hauteur de 1.55m est telle qu'un éclairage par le seul plafond demanderait une forte puissance avec une forte variation de luminosité haut-bas. Cette luminosité décroit avec le carré de la distance à la source lumineuse alors pour obtenir en bas le minimum nécessaire tu es obligé de surexposer le sommet avec risque de brûlures pour HQI. A mon sens il faut prévoir 2 sources, soit une en haut, l'autre à mi-hauteur soit avoir deux sources latérales sur une bonne partie de la hauteur, ceci indépendamment de leur type.

 

Contrairement à ce que j'ai dit sur le spectre des HQI, l'auteur du bouquin considère que le spectre manque singulièrement de rouge et n'envisage leur usage qu'en combinaison avec une HPS riche en rouge et pauvre en bleu. L'avantage des deux est de pouvoir être installés à plus de 80 cm du feuillage (puissance totale et prix de l'électricité consommée :angry: ). Il préconise les turbo-néons Master de 55 W de 15 à 80 cm du feuillage et les tubes horticoles des 125 ou 200 W de 20 à 100 cm du feuillage

 

Pour tes environ 2 m2 de mur il te faudra au minimum 250W comme aujourd'hui mais je proposerais de les répartir en 2 * 125 W (CFL horticole) ou 4 * 55 W (T5 HO ou turbo-néons).



#7 Jules

Jules

    Membre Orchidees.fr

  • Membres Orchidees.Fr
  • PipPip
  • 45 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:LYON

Posté 29 décembre 2013 - 03:25

bonjour à tous,

 

Désolé pour mon silence, un grand merci pour vos avis et désolé Sarine d'avoir écorché ton pseudo (vive la correction auto).

Je vais me pencher sérieusement sur vos conseils, me concentrer pour essayer de bien comprendre (c'est quand même bien technique et j'ai jamais aimé la physique, les longueurs d'ondes et autres... ^^) et essayer d'avancer sur ce projet.

Pour le moment j'ai surtout cherché à faire chiffrer un bac en polycarbonate sur mesure et bah.... ça coûte cher!!

Si vous avez des avis là dessus, je suis aussi bien sur preneur! ;-)

Je vous tiens au courant bien sûr!


Modifié par Jules, 29 décembre 2013 - 03:27.


#8 sarine

sarine

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 844 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Canton de Fribourg, Suisse

Posté 29 décembre 2013 - 13:38

Bac: Regarde du côté des jardinières en fibro-résine ou polyester. Seul problème: Tu ne trouveras pas exactement du 1300 x 450 x 450.
On trouve aussi des cuves d'aquarium jusqu'à 120 cm par exemple sur Reef Ocean (mon PC refuse le copier coller de l'adresse URL)


Modifié par sarine, 30 décembre 2013 - 13:32.


#9 Fugu

Fugu

    Membre Orchidees.fr

  • Membres Orchidees.Fr
  • PipPip
  • 34 messages
  • Sexe:Homme
  • Localisation:Mulhouse

Posté 02 janvier 2014 - 05:50

Je pense aussi que les cuves d'aquarium c'est plutôt intéressant dans ton cas. Je n'ai par contre pas compris si tout en bas ça allait être un aquarium ou non! A ta place je trouverais une cuve d'aquarium d'occasion pour le bas  (e.g. 40€ pour 120 de large http://www.leboncoin...820.htm?ca=22_s) et je lui accolerais une structure metal + verre. C'est pas très cher en fait parce que tant qu'il n'y a pas de pression d'eau (ou du mur) contre la cuve, il n'est pas nécessaire d'avoir une très forte épaisseur de verre et du coup c'est pas mal moins cher.. après ça dépend de ce que l'on entend par cher ou pas. Sur le forum des paludariums ils utilisent aussi du plexi (genre aquarium dendrobate etc.) Tu peux voir des exemples (et demander un devis) sur le site d'un des membres ("le pelu") du forum des paludariums ou juste acheter le matériel (http://www.kanopeestore.com)

 

J'ai une installation un peu similaire avec un seul point d'éclairage en haut et un aquarium en bas (j'ai copié sur l'orchidarium de Damas :D). Pour cette construction je te conseille quand même franchement les power LED. C'est un éclairage très directif le plus adapté à un montage vertical. S'il y a un aquarium en bas c'est assez facile à refroidir, on pompe l'eau de l'aquarium que l'on fait passer dans un profilé en aluminium de section carré avec les LED dessus. Comme l'éclairage LED nécessite plusieurs LEDs, on peut moduler et par exemple mettre plus de LED devant afin d'avoir plus de lumière sur le bas que tout en haut. On peut y installer des lentilles plus ou moins convergente.

Avec un watercooling aucune partie de dépasse les 40°C en surface chez moi, à voir avec la quantité de LED chez toi!  Le seul risque de surchauffe en été est ... pour les poissons du bac où l'eau peut monter peut être à 30°c! Là encore pas de problème on éteint la moitié des LED sur les journées/heures les plus chaudes par ex si vraiment ça ne va pas.

Le gros problème de ces LEDs c'est qu'il faut bricoler un peu, les modules tout fait du commerce ne permettent pas de faire ce que j'ai dit, mais c'est plutôt facile et je peux donner un coup de main!

J'ajouterais encore que les LEDs (chez moi en tout cas, cela dépend du montage) sont relié au 3.3V, on peut donc séparer assez bien basse et haute tension, ce qui pas mal si tu as beaucoup d'eau, brumisateur ou autre.

 

Un autre avantage, bien que l'efficacité ne soit pas encore vraiment prouvée pour les orchidées, tu peux ajouter des longueur d'ondes spécifiques du type 660nm pour avoir davantage de rouge dans le spectre. Et comme on peut les éteindre et laisser le blanc pour admirer, c'est pas contraignant

 

Dans tous les cas, ce type d'installation demandera pas mal de temps et d'argent :D, quel est le budget?.