Aller au contenu


Photo

Chc (copeaux De Coco)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Laurence

Laurence

    Grand gourou Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPipPipPip
  • 11 941 messages
  • Sexe:Femme
  • Localisation:Puy-de-dome

Posté 01 avril 2004 - 14:18

Antec lab utilise les CHC depuis quelques temps avec pas mal de succes pour les paphios (du moins c'est ce qu'ils disent :D )...
ils ont modifié recement leur procedure de lavage:


"To prepare the husk we first hydrate the bale in two 32 gallon containers at least overnight , and then transfer the hydrated husk and excess water to a second container that has had a large number of holes drilled into the bottom, and about six inches up the sides. After the husk drains, a steady stream of water is washed through until it appears to run clear from the container. Then the husk is again transferred back to the solid container and again covered with water with a few ounces each of Calcium Nitrate and Magnesium Sulfate (Epsom Salts) added at least overnight. The draining and washing procedure is repeated again using pure water, with the final rinse being extensive. At this point measurements have revealed virtually no significant leachable salts and a pH just slightly below neutral. The conditioning with calcium and magnesium is done because of the moderate Cation Exchange Capacity (CEC) of the coconut husk. Sodium (Na) and Potassium (K) ions are strongly bound to the CHC. Laboratory comparative analysis of extracts of coconut husk products using distilled water versus a barium chloride solution demonstrate that as much as 2/3 of the Na and K may not be leached by water alone. What then happens is that you cation exchange calcium and magnesium for sodium and potassium in your early fertilized irrigations, creating possible calcium and magnesium deficiencies and sodium and potassium excesses. If you irrigate heavily as we recommend, the problem is quite temporary and limited. Unfortunately, it seems to be more and more common to hear about people using less extensive irrigation practices, and under these circumstances problems may arise."

traduc rapide:
1) mettre les CHC à tremper dans l'eau toute une nuit puis les egouter
2) rincer abondamment sous l'eau courrante jusqu'a ce que l'eau soit claire
3) remettre à mariner avec de l'eau + Nitrate de calcium et Sulfate de magnesium (Sels d'Epsom) encore une nuit, egouter.
4) rincer abondamment sous l'eau courante
5) resuspendre dans l' eau, egouter
6) rincer abondamment sous l'eau courante

le conditionnement avec calcium et magnesium (etape 3) sert a decoller le K et le Na qui sont collés sur les copeaux de coco à l'origine et a les remplacer par du Ca et Mg utiles aux plantes.

pour en savoir plus: article en anglais

Note personnelle: moi je fais tremper les copeaux dans une solution d'engrais enrichit en Ca et Mg et d'eau du robinet dont le pH a ete ajusté. Ce n'est probablement pas aussi efficace que le conditionnement avec calcium et magnesium mais c'est mieux que rien...

#2 jaguar

jaguar

    Fana Orchidees.fr

  • Habitués Orchidees.fr
  • PipPipPipPip
  • 1 573 messages
  • Localisation:Nongplalai (Thailande)

Posté 01 avril 2004 - 23:44

Je ne me sers des fibres, copeaux, morceaux, quartiers de coques de coco, vous appeler ça comme vous voulez, uniquement pour refaire des racines. Les plantes que j'achète aux différents marchés que je fréquente, sont pratiquement toujours sans racines. Je les placent dans des copeaux ou morceaux de fibres, assez serrés, et dans un pot aussi assez serré. un coup d'arrosage au départ, placés dans mon abri avec 60 a 90% d'humidité, arrosage tous les quinze jours. en trois mois 90% des plantes ont fait des racines et peuvent être soit rempotées, soit installées sur bois. Je les laves jamais.
Jaguar.

#3

  • Invités

Posté 02 avril 2004 - 01:57

J'ai constaté que l'écorce de Séquoïa a une structure spongieuse qui ressemble un peu a celle de la coco.
C'est un substra classiquement utilisé depuis longtemps aux USA même s'il est devenu rare et est remplacé par des écorces d'autres conifères.
Je fais qques essais, en montages et en pôts.
Steph m'a déjà donné sa première impression.
Qu'en penses-tu PDS ? S'agit-il d'un substrat aux qualités intéressantes et qui n'a pas les travers des CHC? Si ce n'est la difficulté de s'en procurer bien sur.